Ecole secondaire de Saignelégier

Niveaux et options

Epreuves communes

Dans le courant de la huitième année, les élèves sont soumis à trois séries d’épreuves communes en français, en mathématiques et en allemand. Ces épreuves sont présentées sous la forme de QCM (questions à choix multiples).

Certains élèves avec un statut particulier peuvent être dispensés des épreuves communes par l’enseignant-e, avec l’avis, en cas de doute, du conseiller pédagogique de l’école primaire.

La première épreuve commune, appelée épreuve préparatoire, vise à familiariser l’élève avec les QCM. Elle a lieu à la fin du mois de septembre.

La deuxième et la troisième épreuves ont lieu respectivement au début du mois de février et à la fin du mois de mai simultanément dans toutes les classes de 8P du canton. Les élèves absents lors des sessions ordinaires sont soumis à des épreuves de rattrapage organisées par la CEVES.

Le contenu de l’épreuve préparatoire est basé sur le plan d’études de la septième année.

Le contenu de la deuxième et troisième épreuves est basé sur les chapitres du plan d’études du huitième degré déjà traités au moment où les épreuves ont lieu.

Ces épreuves font l’objet d’une communication aux parents sous forme de stanines. Les résultats combinés aux notes enregistrées dans le bulletin scolaire, fonderont, au final, la décision d’orientation. 

 

 

Processus d'orientation

L’orientation dans chacune des trois disciplines de base (français, mathématiques et allemand) se fonde sur quatre appréciations qui interviennent dans des proportions identiques:

  1. les deux notes de bulletin données par l’enseignant-e
  2. les résultats obtenus aux deux épreuves communes

Au terme de l’année scolaire, la CEVES établit dans chacune des trois disciplines le classement des élèves en appliquant un procédé statistique aux deux notes de bulletin et aux résultats obtenus aux deux épreuves communes.
Comme prévu à l’art. 43 de l’ordonnance scolaire, les premiers 40% sont classés au niveau A, les 35% suivants au niveau B et les 25% restants au niveau C. Les parents exercent une liberté de choix pour les enfants se situant dans les franges de 5% à la jointure entre les niveaux A et B, ainsi que B et C.
Sont toutefois exclus de cette procédure ordinaire d’orientation les élèves reconnus cas particuliers au sens des articles 28 et 29 de la section 5 du «Règlement concernant l’orientation des élèves en huitième année».
 

Cas particuliers
Pour certains cas relevant de la maladie ou d’un handicap dûment avéré, une appréciation de la situation est faite par le conseiller pédagogique en partenariat avec l’enseignant-e, les parents, voire les thérapeutes. Les dossiers de ces élèves sont soumis à l’examen d’un groupe d’orientation afin d’élaborer une proposition d'orientation.
 

Voies de droit
Diverses voies de droit sont ouvertes. Toutefois, les parents sont fortement invités à prendre contact avec l’enseignant-e, puis la CEVES pour tout complément d’information avant d’entreprendre de telles démarches.

Les décisions rendues au terme de cette procédure sont sujettes à opposition auprès de la direction de l’école secondaire concernée, dans les 10 jours qui suivent leur communication.

Les décisions rendues sur opposition sont sujettes à recours auprès du Service de l’enseignement dans les 10 jours qui suivent leur communication.

Les décisions du Service de l’enseignement sont sujettes à recours dans un délai de 30 jours auprès du Département de l’Education, qui statue souverainement.

Orientation et options

Les élèves sont ainsi caractérisés par leur profil scolaire, par exemple BAA2 (niveau B en français, A en mathématique et A en allemand, option 2).

La liberté dan le choix de l'option n'est pas totale.

Pour choisir les options 1 (Latin) et 2 (Sciences) il faut avoir au moins deux niveaux A et un niveau B dans les disciplines à niveaux

Pour entrer en option 3 (Langues modernes), il faut avoir au moins deux niveaux B

Pour l'option 4 (Activités manuelles et créatrices) l’accès est libre.

transition

Un système de transition autorise ou oblige les élèves, à échéances fixes et sous conditions, à changer de niveau et d’option :

  • pendant les 12 premières semaines (période d'observation)
  • au terme du 1er semestre de 9S
  • à la fin de l'année scolaire 9S
  • au terme du 1er semestre de 10S : uniquement pour les changements de niveau
  • à la fin de l'année scolaire 10S
  • au terme du 1er semestre de 11S : uniquement pour les changements de niveau
  • à la fin de l'année scolaire 11S

Transition ascendante dans un niveau

Pour qu'un élève puisse monter dans un niveau il faut que:

  • pendant la période d'observation, la moyenne des notes soit de 5,5 au moins
  • au terme du 1er semestre de 9S, la note inscrite au bulletin est d'au moins 5 1/2
  • au terme des autres semestre, la moyenne des notes de 2 semestres consécutifs soit de 5,5 au moins

Transitions descendantes dans les niveaux

Elles ne sont pas obligatoires en période d'observation et à la fin du 1er semestre de 9S mais parfois conseillées. Elles le sont par contre en fin d'année scolaire si la moyenne annuelle est inférieure à 3,5 dans une discipline ou qu'il y a plus d'une moyenne annuelle insuffisante. Si la moyenne annuelle est de 3,5 ou 3,75, l'élève obtient un sursis pour 1 semestre supplémentaire. Il pourra rester dans le niveau à condition que sa moyenne au terme du semestre suivant remonte à 4.

Transition dans les options

Les niveaux des élèves doivent respecter les niveaux des options. Ainsi un élève de 10 S (ABA 2) qui se verrait descendre de niveau en Français, devenant ainsi BBA, ne pourrait plus prétendre à l'option scientifique en 11H.

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.